Carnet de confinement J.congé : Rien, ou presque.

Exceptionnellement et pour la première fois en 57 jours de confinement, je ne publierai pas de notes de terrain aujourd’hui. En effet, j’ai décidé, de manière unilatérale et sans consulter le gouvernement, de suspendre mon confinement jusqu’à demain et de profiter autant que possible de ce moment de liberté. Et, puisque nous sommes dimanche, je ferai ce que je fais traditionnellement le dimanche : rester à la maison sans voir personne. 

Quant à vous, en ce jour dédié à notre Seigneur, je vous recommande de prier pour ceux de vos amis qui, comme les miens, sont tombés au combat et ne donnent plus de signes de vie depuis quelques jours. Si vous pensez que c’est simplement parce qu’ils sont égoïstes, riez pour qu’il leur arrive malheur, par exemple une adhésion à La République en Marche ou encore un voyage touristique au Paraguay. Si vous êtes certains qu’ils ont succombé au confinement, priez pour leur salut mais essayez tout de même de savoir s’il leur restait un stock de papier toilette e préparez-vous à une expédition pour extraire de ressources, c’est-à-dire un pillage. 

Enfin, n’oubliez pas que même si Dieu nous a gratifié du Corona Virus et du confinement qui va avec, il le fait pour notre bien, il nous aime et il a un plan qui consiste probablement à appuyer sur Control+Z en même temps sur le sixième jour de création car,  « le sixième jour, Dieu créa l’homme à son image, et la Femme d’une côte de l’homme, pour qu’il ne s’ennuie plus. » Or Dieu ne peut jamais se tromper, car il est aussi infaillible qu’Emmanuel Macron, et pourtant l’homme s’ennuie en confinement même avec sa femme à ses côtés (et non pas dans ses côtes comme cette vieille erreur de traduction orchestrée par la main très visible du patriarcat le laisse penser). L’univers risquant d’imploser face à ce paradoxe, il ne reste plus au Tout-Puissant qu’à effacer les humains de la surface de la planète, ou bien de recourir au 49.3. À demain. 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search