Une géographe engagée face aux rapports de pouvoir autour de l’eau : retour réflexif sur les situations d’enquête au Chili

Article de Chloé Nicolas-Artero dans la revue en ligne Carnets de géographes

Résumé : Cet article interroge les enjeux épistémologiques et méthodologiques attachés à la réalisation d’une recherche engagée, portant sur les rapports de pouvoir autour de l’eau dans le Chili actuel. Par un exercice de réflexivité, je livre ici une réflexion et une analyse de mes interactions aux ethnographiés à chaque étape de la pratique de la recherche : la construction du sujet d’étude, l’entrée au terrain, la collecte de données puis la production scientifique. La politisation du sujet d’étude et le fait d’être une jeune femme étrangère explique à la fois la complexité de mes recherches et leur richesse heuristique malgré les difficultés d’accès sur le terrain.

Nicolas-Artero, C., (2018) « Une géographe engagée face aux rapports de pouvoir autour de l’eau : retour réflexif sur les situations d’enquête au Chili », Carnets de géographes [En ligne], 11 | 2018

Lien


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.